Alors que nous sommes en pleine campagne de vaccination contre le Covid-19 et que de nouveaux variants tels que Omicron et Deltacron font leur apparition, un nouvel élément contre le Covid-19 vient d’être dévoilé. En effet, deux chercheurs de l’Oregon State University (OSU) et de l’Oregon Health and Science University ont publié une étude dans le journal « The Journal of Natural Products. » le 10 janvier 2022, démontrant que des molècule de Cannabis pourraient stopper le Covid-19.

 

Deux composés du cannabis réduisent l'infection des cellules par le coronavirus 

Il faut savoir, qu’en complément des vaccins, des agents thérapeutiques à petites molécules sont nécessaires pour traiter ou encore prévenir les infections par le coronavirus-2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) et de ses variantes, qui causent le COVID-19.

 

Deux composés, présents dans le Cannabis Sativa L,  l’acide Cannabigérolique (CBG-A) et l’acide Cannabidiolique (CBD-A) ont montré ,via le biais d’expérience en laboratoire, la capacité à arrêter l’infection et à ralentir sa propagation, en empêchant le Covid-19 (SRAS-CoV-2) de pénétrer dans des cellules saines. Ces cellules ont été également testées efficaces sur les variants Alpha et Bêta.

 

Comme nous l’a évoqué le journal Slate, le trèfle rouge, l’igname sauvage, le houblon ou encore le réglisse ont été scrutés de près pour observer comment elles pouvaient bloquer la protéine SARS-Voc-2, du Covid-19. Les deux molécules CBD-A et CBG-A ont été de loin les plus efficaces.

CBD contre le Covid-19

Le CBD efficace contre le Covid-19

On retrouve également ces deux molécules dans les produits à base de CBD que nous pouvons acheter dans les boutiques spécialisées CBD.

  

Comme nous le mentionne La Dêpeche, on peut retrouver ces deux molécules en grandes quantités dans le Chanvre ou encore le Cannabis Sativa L. Richard van Breemen du Global Hemp Innovation Center d'OSU et auteur principal de l’étude rapporte ces propos : « Ce ne sont pas des substances contrôlées comme le THC, l'ingrédient psychoactif de la marijuana, et elles ont un bon profil de sécurité chez l'être humain »Ces deux molécules devraient être extraites afin de fabriquer un médicament spécifique.

 

"Lorsque les cellules des poumons ou du tube digestif sont infectées par un virus, elles ont la capacité de détecter et de réagir, avant même que le système immunitaire ne remarque la présence de ce virus", expliquent les auteurs. "Ils le font en activant des réponses innées à l’intérieur des cellules, qui forment la première ligne de défense. Dans le cas de la Covid-19, cependant, cette réponse n’est pas très bonne, ce qui a contribué à des taux d’infection élevés."

Cependant, comme le mentionne l’un des auteurs de cette étude "le CBD semble en mesure d’activer l’apoptose des cellules infectées."

 

Une série de tests a été effectuée auprès de patients épileptiques traités par du CBD de synthèse aux Etats-Unis. Il s'est avéré que ces patients semblent présenter 10 fois moins de risques d’être testés positifs à la Covid-19 !

 

Un paradoxe avec l’arrêté contre la fleur de CBD

Alors que l’Europe a autorisé la vente libre de CBD, la France a déposé un arrêté le 31 décembre 2021 pour stopper la vente de fleurs de CBD malgré leurs nombreux bienfaits. Une catastrophe économique également pour toutes les boutiques qui ont ouvert depuis 2 ans dont la fleur représente plus de 60% du chiffre d’affaires de celles-ci.

 

Cet arrêté rentre en total contradiction avec les recherches publiées à ce jour sur le CBD et son potentiel à stopper le Covid-19.