L'huile de CBD est un supplément de bien-être populaire que de nombreuses personnes utilisent pour ses bienfaits thérapeutiques potentiels contre la douleur, l'anxiété, le stress et de nombreux autres maux courants. Mais le CBD (cannabidiol) provient de plantes de cannabis, ce qui inquiète donc les personnes au sujet de pouvoir conduire après avoir consommé du CBD. En réalité, il existe de nombreuses différences qui séparent les molécules provenant du cannabis.

 

   

Le CBD et le Cannabis sont deux choses différentes

 

Pendant que d’autres pays légalisent un à un le cannabis récréatif, la France reste ferme vis-à-vis de la loi. Il est donc toujours interdit de conduire en étant positif au THC (molécule psychoactive du cannabis), cependant ce n’est pas le cas du CBD qui est totalement légal. Donc en consommant des produits à base de CBD contenant un taux légal de THC inferieur à 0,2%, vous ne risquez pas d’être positif à un test salivaire. N’ayant pas d’effet psychoactif, le CBD n’influencera pas la qualité de votre conduite, vous serez seulement plus détendu et moins anxieux au volant qu’en temps normal. Pour autant, il n’est pas toujours conseillé d’en consommer avant de conduire, en effet le stress à petite dose permet de mieux se concentrer. Donc, en supprimant le stress, certaines personnes pourraient être moins concentrés qu’en temps normal.


 

Le CBD, que dit la loi française ?

 

Comme vous l’aurez compris, la loi française vous autorise à être sous CBD au volant d’une voiture. En ce qui concerne la possession de CBD dans les lieux publics (voitures incluses), en cas de contrôle, vous devez être en capacité de prouver le contenu du produit. C’est-à-dire que si l’emballage est ouvert, vous ne pouvez pas certifier que c’est du CBD. C’est pourquoi, nous conseillons aux clients d’attendre d’être dans un lieu privé pour ouvrir les produits à base de CBD. Mais dans tous les cas, le test salivaire donnera un résultat négatif au THC.